Webdesign

Comment mesurer les performances de son site internet

Un site qui ne vend pas ne sert à rien

Votre boutique en ligne est enfin prête, mais vous vous rendez compte que vous ne faites que très peu de ventes ? Sachez que si le temps de chargement de celui-ci dépasse les 3 secondes, vous perdrez directement 40% de vos potentiels clients. Mais alors comment remédier à cela ?

Je ne vous apprends rien en vous disant qu’un site Internet qui met 10 secondes à charger, avec des images de qualité médiocre et un visuel peu agréable ne sera pas optimisé pour recevoir des visiteurs. Mais beaucoup de personnes négligent la performance de leur site, alors que 8 acheteurs sur 10 ne sont pas satisfaits des performances du site disent qu'ils sont moins susceptibles d'acheter à nouveau sur le même site.

Dans cet article, nous allons voir quelles sont les 7 données les plus importantes à suivre, puis les 5 outils pratiques pour suivre ces données et améliorer votre site.

Les données clés

1. Coût d'acquisition client

Formule = Dépenses publicitaires / Nombre de clients acquis

C'est l'indicateur le plus important, celui qui vous dévoile si vos campagnes sont rentables. Les indicateurs suivants permettent de mieux comprendre le coût d'acquisition client. Pour l'améliorer, nous vous recommandons de choisir un ou deux canaux d'acquisition (Google Adwords, Facebook Ads, Instagram Ads, etc.) et de tester différentes campagnes publicitaires (avec différentes annonces et audiences). A chaque test, vous pouvez comparer les indicateurs présentés plus bas et vous demander quelles modifications apporter à votre campagne ou votre site pour améliorer votre coût d'acquisition client.

Lorsque vous aurez obtenu un coût d'acquisition client satisfaisant, vous n'aurez plus qu'à automatiser les campagnes pour faire grossir vos ventes en ligne. Selon les industries et votre marge, un bon coût d'acquisition client se situe entre 10 % et 30 % de la valeur du client. La valeur client étant tout le chiffre d'affaire qu'un client vous génère. Cette valeur va dépendre de nombreux paramètres tels que la récurrence des achats ou la valeur du panier moyen.

2. Taux de conversion

Formule = Nombre d'achat / Nombre de sessions

Nous partons du principe que l'achat est l'objectif de vos campagnes publicitaires en ligne. Le taux de conversion vous permet de savoir si vous avez bien ciblé les visiteurs de votre site. Il n'y a pas de consensus sur ce qu'est un bon taux de conversion. Cependant vous pouvez comparer les taux de conversions par campagnes publicitaires pour savoir lesquelles sont les plus pertinentes.

Par exemple : Vous détenez un site de e-commerce et lancez des campagnes publicitaires sur Facebook Ads. Vous avez défini une cible et tentez de la toucher avec 2 publicités avec un lien vers une page produit :

  1. La première publicité est une vidéo qui montre les qualités de votre produit
  2. La deuxième publicité est une photo avec un texte expliquant les qualités de votre produit

A présent, imaginons que chaque publicité vous génère 100 visites. 5 visiteurs ayant vu la vidéo ont acheté alors que seulement 2 visiteurs ayant vu la photo ont acheté. Vous pouvez en conclure que votre cible est plus réceptive à la vidéo parce que vous avez un taux de conversion de 5 % (contre 2 %).

3. Taux de rebond

Formule = Nombre de sessions où une seule page a été visitée / Nombre de sessions totales

Le taux de rebond indique si les utilisateurs ont trouvé ce qu'ils cherchaient sur votre site, ont été curieux ou ont aimé votre site. Un taux de rebond élevé dévoile que les visiteurs n'ont pas été séduit par votre site internet. Il n'y a pas de consensus sur ce qu'est un bon taux de rebond, mais vous pouvez comparer le taux de rebond par campagne publicitaire pour comprendre ce qui génère ce rebond.

Le taux de rebond est influencé par de nombreux paramètres, nous vous proposons quelques points à vérifier sur votre site internet et vos annonces publicitaires :

Une publicité logique : cela paraît évident, mais faites bien en sorte que ce que vous annoncez dans votre publicité pour votre site soit bien présent sur celui-ci. Un utilisateur déçu de ce qu'il voit partira immédiatement dans ce cas là.

Le temps de chargement : vérifiez que le temps de chargement de votre site n'est pas trop long : des images lourdes, des appels dans le code inutiles ou bien un mauvais hébergeur rendront votre site trop long à charger et vous perdrez alors 40% de vos visiteurs et potentiels clients dès les trois premières secondes.

Un Design attractif : quand un utilisateur arrive sur votre page, il ne doit pas être repoussé par un gros bloc de texte ou par des couleurs mal choisies : accueillez-le avec une page bien designée, des couleurs harmonieuses et pas trop de texte, juste assez pour qu'on comprenne sur quel site on se trouve.

Bien penser au public cible : adaptez votre contenu à votre public. Un site pour fans de Harry Potter sera différent d'un site pour quinquagénaires en recherche de locations de gîte. Mettez vous à la place de votre persona et pensez à ce qu'il a besoin de voir en arrivant sur ce site.

Ajouter un appel à l'action : quand l'utilisateur arrive sur le site, il doit être amené à en voir plus. Un appel à scroller vers le bas de la page ou un bouton amenant à en savoir plus feront l'affaire. Le but est d'éviter que l'utilisateur se demande quoi faire en arrivant.

Un site responsive : 24% des internautes achètent sur mobile. Il faut donc que votre site soit adapté à cette partie de la clientèle, afin que leur achat se passe dans le meilleur des conforts. Si votre site n'est pas responsive, vous risquez de perdre 1 vente sur 4. Même chose pour les tablettes ou les ordinateurs à écran plus réduit, votre site doit être responsive pour tout type d'écran.

4. Nombre de pages vues par visite

Formule = Nombre de pages vues par les utilisateurs / nombre total de visiteurs

Cet indicateur peut être utilisé comme un filtre : si les utilisateurs qui vont sur plus de 3 pages achètent plus que ceux qui en visitent moins de 3, il serait utile d'amener les utilisateurs à consulter plus de pages, avec des liens internes par exemple.

Voici quelques conseils pour améliorer cette statistique :

5. Pourcentage de visiteurs connus

Formule = Nombre de visiteurs connus / nombre de visiteurs total

Cet indicateur vous permet de savoir si vos campagnes publicitaires atteignent de nouveaux utilisateurs ou attirent uniquement vos anciens visiteurs. Est-ce que les utilisateurs connus se comportent différemment des nouveaux utilisateurs ? Vous pouvez comparer et analyser les comportements des visiteurs connus et des nouveaux visiteurs pour améliorer votre site. À savoir que 8 clients sur 10 abandonnent leur panier, vous pouvez notifier les utilisateurs connus qu'ils ont un panier remplis, ou leur proposer des articles qui ressemblent à ceux présents dans leurs paniers.

Faites attention, la statistique est une moyenne du marché et ne prend en compte que les utilisateurs ayant accepté l'utilisation des cookies, éléments essentiels pour savoir si un utilisateur s'est déjà rendu sur un site, et ne les ayant pas supprimés. Ne misez donc pas toute votre stratégie marketing sur ce point.

Mais cet indicateur peut être efficace pour tester l'efficacité d'une publicité, si après avoir mis en place un post publicitaire vous constatez une augmentation considérable du nombre de nouveaux visiteurs, c'est que votre publicité a été efficace et que vous pouvez vous appuyer dessus. Néanmoins, vous devez toujours vous demander ce qu'on fait ces visiteurs. Si le taux de rebond est élevé pour cette campagne, vous pouvez vous interroger sur l'efficacité de la campagne, comme celle de la page d'arrivée.

6. Temps passé par page

Mesurez le temps que passent vos utilisateurs sur chacune de vos pages pour savoir lesquelles les intéressent le plus. Vous pouvez vous en servir comme d'un filtre. Par exemple : Analyser le comportement des utilisateurs qui sont restés moins de 10 secondes, puis analyser ceux qui sont restés plus de 10 secondes. Si le taux de rebond chute pour les utilisateurs qui sont restés plus de 10 secondes, on sait que la page a donné envie de regarder d'autres pages et a suscité de l'engagement. Si c'est le cas, on peut se demander si ceux qui sont partis avant 10 secondes sont partis à cause du temps de chargement, ou parce qu'ils ont pensé qu'ils n'étaient pas au bon endroit.

7. Temps de chargement par page

Cet indicateur peut vous permettre de voir si les pages qui chargent plus lentement ont un taux de rebond plus élevé. Il est important d'avoir un site dont les pages se chargent rapidement afin de garder les utilisateurs et ne pas les faire partir.

Vous pouvez mesurer tous ces indicateurs ainsi que d'autres grâce aux outils présentés ci-dessous.

Les outils pratiques

Afin de voir si votre site est assez performant, voici les 5 outils de mesure de performance web gratuits les plus complets. Grâce à eux, vous verrez également les points à améliorer sur votre site.

1. Google Lighthouse

Cette extension de Chrome est très pratique : en effet, vous pouvez directement consulter la performance d'un site depuis celui-ci. Vous pourrez ainsi avoir les notations de quatre éléments majeurs : la performance générale, l'accessibilité, la sécurité et l'optimisation du site pour son référencement. Point par point vous verrez quels éléments sont dérangeants et peuvent être améliorés.

Le tableau de bord Google Lighthouse permet une compréhension rapide de la performance de votre site

Point à souligner : cette extension est développée par Google, cela peut donc donner une bonne idée de comment bien être vu par Google lors des recherches sur leur moteur.

Cette extension est disponible sur ordinateur et tablette.

2. Validator W3C

Avec cet outil gratuit, vous pourrez voir en détail ce qui peut causer des problèmes de performance dans votre code. Des balises meta au code CSS, ce site analysera les possibles erreurs dans votre code qui peuvent faire descendre le référencement de votre site. Peu esthétique, le site reste néanmoins utile car il est très détaillé.

Vous pouvez étudier le comportement de vos visiteurs grâce à un tracker. Il s'agit d'un petit bout de code déposé sur votre site qui permet d'enregistrer certaines informations. Par exemple, vous pouvez connaître le temps passé par pages ou savoir jusqu'où les visiteurs ont lu un article de blog. Pour intégrer des trackers, nous vous conseillons d'utiliser Google Tag Manager. Si vous souhaitez approfondir le sujet, vous pouvez voir les études faites par WhoTracksMe.

Validator W3C offre une vision précise de chacune des anomalies pouvant ralentir votre site

D'un point de vue RGPD, une donnée d'un utilisateur individualisée reste une donnée personnelle puisque vous pouvez retrouver l'identité de la personne en utilisant d'autres bases de données. Si vous souhaitez sortir du cadre légal des données personnelles, vous devez anonymiser les données, c'est-à-dire faire en sorte qu'il soit impossible d'identifier la personne par la suite. Ces outils utilisent des données personnelles, il est de votre responsabilité d'en informer l'utilisateur et d'obtenir son accord.

3. Google Analytics

Développé par Google, cet outil gratuit et très complet vous permettra de voir toutes les statistiques nécessaires pour votre site : audience, âge ou sexe des utilisateurs, durée des sessions, etc. Notez que vous pouvez individualiser les données, c'est-à-dire que vous pouvez regarder les statistiques par utilisateurs, mais vous ne pouvez pas identifier la personne sans utiliser des informations externes, c'est-à-dire que vous ne pouvez pas savoir qui est derrière l'écran (son adresse IP, son adresse, son compte Facebook, etc.) sans récupérer des informations d'autres logiciels.

Google Analytics offre une vue à la fois générale et précise sur les statistiques de vos visiteurs

Google Analytics offre de nombreux rapports intéressants. Par exemple, vous pouvez comparer les canaux d'acquisition pour étudier le comportement de vos visiteurs. Dans le tableau ci-dessous, vous voyez un rapport extrait depuis notre compte Google Analytics. Vous pouvez voir que le canal qui a acquis le plus d'utilisateur est le canal Direct. En l'occurence, il s'agit d'utilisateurs avec qui nous avons eu une relation commerciale. Nous avons touchés plus de personnes grâce à la prospection qu'avec les réseaux sociaux (Social), les liens référents (Referall) ou depuis les moteurs de recherches (Organic search). Nous pouvons aussi voir que les utilisateurs Direct sont restés plus longtemps en moyenne.

4. Hubspot

Comme Google Analytics, Hubspot vous proposera de voir les statistiques générales des visiteurs comme leur âge, leur sexe ou bien les pages qu'ils visitent. Contrairement à Google Analytics, Hotjar vous permet d'identifier certains utilisateurs. Vous pouvez obtenir des statistiques commerciales comme :

Dans les rapports générés par Hubspot, je peux savoir si un de mes prospects ou client a visité notre site internet et savoir combien de pages il a vu. Ce rapport donne des données personnelles individualisés et me permet de développer ou entretenir mes relations commerciales. Si j'ai envoyé un devis à un client et que je vois que de nombreuses pages de mon site ont été consultés par des personnes de son entreprise, je peux en conclure que le sujet a bien été traité et qu'il suscite de l'intérêt en interne.

Tableau de bord de management des prospects sur Hubspot

Concernant la fiabilité des données, il faut s'interroger au cas par cas. Nous avons remarqué que certains domaines affichés dans Hubspot menait vers des sites non hébergés voire malveillant.

5. Hotjar

Avec cet outil, vous pouvez tracer précisément le parcours des clients au cas par cas. En effet, en plus d'afficher les statistiques générales de votre site, vous pourrez suivre le parcours de chaque client et voir où celui ci a cliqué, les pages qu'il a visitées, le temps qu'il a passé dessus, les mouvements de sa souris. Très pratique pour analyser le comportement des clients et ainsi adapter le contenu. Comme pour Google Analytics, vous pouvez individualiser les données mais pas les identifier sans utiliser d'autres bases de données.

Consultez les "heatmaps" de chacune de vos pages pour analyser avec précision le comportement de vos visiteurs

Conclusion

La manière dont vous obtenez des visiteurs et le comportement qu'ils ont sur votre site sont les points les plus importants de votre stratégie digitale. Nous espérons que ce tutoriel vous sera utile. N'hésitez pas à nous contacter si :

Découvrez nos autres articles !

Parlons de votre projet

La meilleure façon de savoir comment nous pouvons vous aider à réaliser votre projet, c'est de nous en parler !

Appelez-nous
Appelez-nous
06 15 77 95 42
Écrivez-nous
Illustration Contactez-nous